Zoom sur le Ville & Transports du 24 décembre 2008

2008 Année servicielle

Le vélo dans le chiffres, le vélo dans les faits
Le vélo a été le grand absent du Grenelle de l’Environnement, notamment parce que les chiffres de ses bénéfices en terme de CO2 semblent faire défaut. Dans les faits cependant, la réadoption du deux roues dans les métropoles comme dans les petites villes du territoire est flagrante, de même que les effets écologiques qui en résultent. Leçon de 2008, cet essor réside d’abord et avant tout dans la conquête par le vélo du secteur serviciel.

Guillaume Pépy,  » Un voyage de porte à porte « 

Pour le président de la SNCF, 2008 marque le passage à l’ère de la mobilité durable. Pour offrir à ses  clients une liberté complète dans les déplacements, la SNCF prône aujourd’hui une politique intermodale et propose toute une palette de transports qui puissent se combiner à ses trains, pour un voyage toujours plus fluide.

« Le droit d’être piéton »
Vinci Park se fait remarquer avec sa nouvelle campagne de pub pro-piéton, qui s’appuie notamment sur sa filiale d’auto-partage, Okigo. « Le droit d’être piéton, c’est d’avoir une voiture sans être prisonnier de sa voiture. VINCI Park développe l’auto-partage en créant Okigo » lit-on sur une première affiche, « le droit d’être piéton, c’est le droit de redevenir piéton quand on le souhaite. VINCI Park crée aussi des parkings pour les deux roues » lit-on sur une seconde et « le droit d’être piéton, c’est le droit de laisser sa voiture où on veut quand on veut. VINCI Park ce sont 480.000 places de parking en France ». Les parkings, nouvelles plates-formes d’inter-modalité affichées.

Spécial TER, entretien avec Jean-Pierre Farandou

« La hausse du prix du pétrole a fait gagner deux ou trois points à la progression de la fréquentation du TER (sur une hausse de 7 à 8%) », explique le patron de SNCF Proximités. Cette fréquentation doit d’abord au coût respectif d’un même trajet en train et en voiture ; le second coûterait deux à trois fois plus cher que le premier, et doit aussi aux multiples services introduits par la SNCF dans ses trains. Avec MooviTER, inauguré en Bretagne, le transporteur veut faire du voyage un temps intelligent en y déployant Internet et des services multimédias personnalisés, des jeux pour les plus jeunes, et un mobilier aménageable en fonction de la situation et des usages.

janvier 9, 2009. Étiquettes : , , , , , , . Chronos. Laisser un commentaire.

Zoom sur le Ville & Transports du 10 décembre 2008

La prime transport étendue au vélo
Le dispositif de la prime transport s’applique désormais aux utilisateurs de systèmes VLS ou de location classique, selon un amendement du député Philippe Gougon : « Ce qui m’importe, c’est la reconnaissance du vélo comme moyen de transport, l’institution d’un principe nouveau d’égalité entre les différents modes. »

Lille Pass d’Or au Palmarès 2008 : une nouvelle billettique, vers un « passeport métropolitain » ?
Des cartes à puce sans contact devraient remplacer les titres de transport lillois à l’horizon 2011-2012. La révolution ? Un support commun pour accéder aux réseaux urbains des différentes agglomérations de la région, aux services interurbains et aux TER, et aussi aux parkings, au système de vélos en libre service et aux taxis !

Nantes : auto-partage et vélos en libre service, Pass d’Argent au Palmarès 2008
Une solution originale, un service d’auto-partage (Marguerite) fondé essentiellement sur Internet a d’abord proposé 11 stations et 30 voitures dans l’hyper centre-ville, mais face aux demandes de nouveaux utilisateurs, trois stations seront ajoutées à la fin de l’année. Parallèlement, un système de vélos en libre service (bicloo) de 79 stations et 1.326 vélos a été déployé par JCDecaux dans la ville dans une logique multimodale.

Rhône-Alpes : la pionnière du cadencement, Grand Prix des Régions LVDRI au Palmarès 2008
La région est la première en France à avoir organisé tous ses TER sur un système de cadencement, une circulation des trains à un rythme soutenu et régulier à la minute. 80% des personnes interrogées estiment que le système leur apporte « plus de lisibilité et de simplicité dans l’utilisation des TER ». Hausses de fréquentation au rendez-vous : +13% en juillet et en septembre ! Le système est appelé à s’étendre.

décembre 17, 2008. Étiquettes : , , , , . Chronos. Laisser un commentaire.

Zoom sur le Ville & Transports du 3 novembre 2008

Le Maine et Loire encourage le covoiturage
En créant un parking de 30 places le long de la voie Cholet-Nantes, le département poursuit sa politique en faveur du covoiturage. Son site Covoiturage49.fr compte 942 membres actifs et quasiment autant de trajets quotidiens domicile/travail. Dix départements français se sont déjà dotés, comme le Maine et Loire, d’un site Internet de covoiturage.

Un forfait parking + transport pour le Vélodrome de Marseille

La Régie des transports de Marseille (RTM) et Vinci Park lancent un forfait multimodal pour les soirs de match – et pourraient l’étendre aux différents événements qu’accueille la ville : 4 heures de stationnement dans les parkings Vinci et un aller-retour avec la RTM pour 5 euros. Ce pack vise à la complémentarité des modes de transport et présage peut être l’arrivée d’un titre unique permettant l’accès aux parkings grâce à la carte des transports urbains marseillais.

Des abris à vélos sécurisés dans les Hauts-de-Seine

Plan vélo pour le 92 : 200 à 300 Vel’Abris pouvant accueillir 50 vélos chacun, dotés d’une vidéosurveillance et accessibles avec le passe Navigo, construction de 100 km de pistes cyclables et prévention routière dans les collèges. La politique du vélo particulier a prévalu sur celle du vélo en libre service.

Colloque RATP au Sénat pour fêter les 10 ans de la ligne 14

La ligne 14 et ses 450.000 voyageurs satisfaits par jour soulèvent la question de l’avenir des infrastructures franciliennes. Les tables rondes organisées par la RATP ont bien constaté la forte progression de la demande de transport collectif ainsi que la prise de conscience environnementale. Si la ligne 14 est « une référence mondiale » selon Philippe Carli, PDG de Siemens France, le transfert de ses acquis aux autres lignes du réseau est loin d’être réalisé. Parallèlement à la modernisation du réseau, les intervenants ont souligné que la fluidité dépendait aussi de l’amélioration des services. Réseau WiFi sur les rames, ticketing mobile et écrans interactifs d’information multimodale, autant d’innovations qui veulent se concrétiser.

novembre 3, 2008. Étiquettes : , , , , . Chronos, Mobilité, Vélo. Laisser un commentaire.

Zoom sur le Ville & Transports du 15 octobre 2008

Le nouvel ordre de la mobilité
La crise est à l’origine du rapprochement des deux cultures du transport, individuelle et collective. Au salon de l’Automobile, 30% de l’offre se concentre sur l’écomobilité. Il ne s’agit plus de l’affronter mais de l’intégrer dans une offre cohérente de transport.

RATP, trafic à la hausse

20 000 voyageurs en plus chaque jour, c’est le résultat d’une politique de renforcement et de diversification de l’offre du transporteur.

La voiture dans la chaîne de l’écomobilité

« La clientèle de l’autopartage a changé, explique Philippe Ratto, président de la Caisse Commune depuis son rachat par Transdev. Le public s’est élargi. L’autopartage est en train de devenir un produit avec des clients en attente d’un meilleur service, d’une tarification adaptée ». Les opérateurs de mobilités l’ont bien compris, l’heure est à l’industrialisation et à la constitution de parcs automobiles, le marché se structure, les appels d’offre attirent de nombreux candidats. « Le voyageur est de plus en plus demandeur d’un offre globale, ce qui amène les protagonistes du transport à regarder au-delà de leur champ d’action traditionnel » analyse Nicolas Le Drouaec, fondateur de Mobizen.

Le site d’information du trafic de la Cub fait peau neuve
Le site de la communauté urbaine de Bordeaux (Cub) s’enrichit : auto-actualisation de l’info trafic sur des cartes dédiées, taux de remplissage des parcs de stationnement et alertes mail en cas d’incidents sur la voie publique.

Sécurité routière : les chiffres comparés des capitales européennes

En ville, s’il y a moins d’accidents impliquant des voitures, un mort sur deux est un piéton ou un cycliste. Ceux que les Anglais appellent les « podestrians » (contraction de Ipod et de pedestrian), absorbés par la musique, représentent un nouveau type d’usagers particulièrement vulnérables.

Chambéry-métropole : plus de places à la vélostation

La nouvelle consigne à vélo de la gare SNCF compte 100 places organisées sur une double hauteur, 30 casiers à accessoires et 8 prises électriques pour les vélos qui en auraient besoin. Accessibles par badge, 7/7j de 4h20 à 0h45 : en 15 jours, les 2/3 des places étaient réservés pour des abonnements.

octobre 24, 2008. Étiquettes : , , , , , , , . Chronos. Laisser un commentaire.

Cette obscure clarté qui tombe des étoiles…

La SNCF n’en est pas à son premier paradoxe. Sa branche TGV nous a longtemps vendu un autre oxymore (souvenez-vous-vous de Corneille : « cette obscure clarté… ») qui frise l’absurdité et dont l’intelligence est le comble, parce que c’est vraiment ce qu’attendent les voyageurs. On a encore en tête la drôle de promesse « Prenez le temps d’aller vite ». Pourtant, toute la contradiction de nos comportements est dans la formule juste : On veut avoir le temps d’avoir du temps et faire en même temps mille choses à la fois. Donc la SNCF se contente de nous offrir un mirroir.
L’oxymore tel que le formule Libération ce jour est aussi savoureux : « La SNCF veut ‘afficher clairement’ des tarifs compliqués« . C’est aussi le reflet d’une réalité. Cette complexité que gère la SNCF est aussi celle des tarifs des compagnies aériennes. Elle est bien la rançon d’une nouvelle place de marché qui cherche à accorder au mieux l’offre et la demande et à remplir au mieux les trains et les avions. Cette complexité est aussi le mirroir de nos organisations du temps qui oscillent en permance entre programmation et opportunisme. L’hôtellerie et même la publicité en ligne sont familières aussi de cette technique de ‘yield management’ ou de ‘revenue management’, terme que les acteurs préfèrent aujourd’hui (Le « revenue management », la clef secrète de l’aérien) : « chez Air France-KLM, ils sont plusieurs centaines, en deux services, ‘pricing’ d’un côté et revenue management de l’autre, et spécialisés par axes ». Plus les réseaux sont complexes et denses et plus ce travail est  sophistiqué. Tout cela en effet n’empêche pas la clarté, mais la tâche est rude.

septembre 18, 2008. Étiquettes : , , , . Chronos. 1 commentaire.