Footing tokyoïte en chambre

Vous voulez déambuler dans les rues de Tokyo puis dans les allées de Central Park, le temps d’un footing ? Google Street View offrait la promenade virtuelle. De son côté la console Wii et le jeu de sport Wii-Fit réduisent les frontières entre réel et virtuel. Un amateur a créé un mash-up/hacking entre Google Street View et Wii-Fit, à voir sur www.tokyo-jogging.com. L’hybridation – dans un bricolage tout japonais – donne un résultat surprenant qui vous fait avancer dans les rues choisies par l’effet de « balance » (la console compte les impulsions du courreur et les traduit en pas). Résultat, en courant sur place, les rues se déplacent. Vous êtes à Tokyo ou à New York !

Le résultat encore rudimentaire, ne l’empêche pas d’être spectaculaire. On se prend à rêver d’autres mash-ups utilisant habilement les Google Earth et autres mondes miroirs (pourquoi pas depuis les toits ?). Le jeu vidéo n’est plus uniquement virtuel, il s’inscrit dans la réalité du monde. Le « plateau » Wii-Fit peut d’ailleurs servir à faire du skate-board ou du ski… Nous dévalerons bientôt les pistes de Chamonix depuis notre salon !

Publicités

janvier 6, 2009. Étiquettes : , , , , , . Chronos. Laisser un commentaire.

L’imaginaire en transit

everland.png Peut-on mêler transit et imaginaire du voyage ?
L’hôtel Everland tente de répondre à cette question. Il est mobile, louable pour une nuit et en franche rupture avec l’environnement urbain. Bref, un city break comme on les aime. Il s’apparente à une bulle de voyage, belle analogie au tapis volant dont nous avons déjà parlé ici. Ses prochaines destinations ne sont pas encore connues et c’est dommage… Ne serait-ce pas un possible modèle pour combiner familiarité et imaginaire en des lieux chaque fois différents ?
Posée sur le toit du palais de Tokyo comme actuellement ou sur un bord de Seine, cette “capsule d’hôtel » illustre un imaginaire dans des espaces en mouvement… L’expérience d’un dîner à 50 mètres au-dessus la ville reprend aussi cette idée. Une manière de penser que les City Break ne nécessitent pas forcément de prendre l’avion… 12.000€ quand même pour organiser cette petite sauterie !

novembre 1, 2007. Étiquettes : , , , , . Chronos, City Break. Laisser un commentaire.