Coup de gueule

Robin Chase attaque là où cela fait mal, chez les politiques stupides et cupides (What Chicago can’t do). Les 36.000 places de parking de surfaces de Chicago ont été mises en concession pour 75 ans. Robin souligne l’aberration de l’opération qui obère définitivement l’avenir de la cité. Au bénéfice d’une recette sur le futur immédiatement absorbée par l’océan des dettes immédiates de la ville, Chicago se retire tout pouvoir de décision sur l’espace public urbain ; plus de maîtrise de parking vélo, ni pour les voitures en partage ; plus de lignes de bus en site propre, ni de pistes cyclables ; plus de maîtrise de l’espace pour le piéton, etc. L’aslphate est gelé, le territoire dans la foulée. Le cadeau aux entreprises paralyse l’agglomération pour trois-quart de siècle. A la stupidité s’ajoute l’inconséquence démocratique et le deni des générations futures, sans compter que c’est un inutile encouragement à la voiture.
On n’est d’autant plus confondus devant une telle bêtise qu’on se demande pourquoi Robin ne pose pas la bonne question : que restera t-il des voitures et des parkings dans 75 ans ?

Publicités

janvier 12, 2009. Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :