Marche et vélo côte à côte

Dans Pour une Ville qui marche (en anglais Walk for your life !, 2006), Marie Demers, une Quebecquoise, milite pour un retour de la marche en milieu urbain comme mode utilitaire. Sur un ton nostalgique, elle évoque l’époque où la marche avait sa place et sa légitimité dans la ville. Pour l’auteur, vélo et marche s’adonnent au même combat dans une ville pensée et construite autour de la voiture. C’est le même constat que nous avons fait dans l’étude le Vélo en Mode Actif (voir aussi le manifeste Six défis pour le vélo – Marche à suivre).

Le combat, c’est celui de la reconquête d’un espace aussi bien dans les villes que dans l’esprit des individus pour un apaisement des espaces collectifs, mais c’est aussi remettre à l’ordre du jour la marche comme mode de déplacement. Dans Marcher en Ville – publié dans les Annales de la recherche urbaine -, Pascal Amphoux, géographe, enseignant et membre du Comité scientifique d’Europan, soutient que La marche est dans la nature de l’urbain et qu’elle contribue au système de transport au même titre que les autres modes de déplacement. Et de rappeler que la marche confère de l’urbanité non seulement dans les espaces densément construits mais surtout dans les espaces diffus. Il en oublie d’évoquer le vélo, dont les bénéfices sont très proches à ceux de la marche.

Nous nous sommes prêtés au jeu de la comparaison des solutions proposées d’un côté à la faveur du vélo, de l’autre à la faveur de la marche. Les leviers se combinent et s’assemblent : réaménagement de la ville construite autour de la voiture ; partages de l’espace et réduction des vitesses ; encouragements et communication par les collectivités ; accroissement de l’information déplacement. Les actions menées pour des villes durables peuvent largement conjuguer les deux modes. Des initiatives s’inscrivent déjà dans cette démarche, tels que des outils d’information multimodale ou encore des voies fermées aux voitures certains jours (voir ici, ou encore ). Conclusion ? Même si des différences existent entre les deux modes (leurs rythmes, trajectoires et adhérence à la ville), la marche et le vélo gagnent à se battre côte à côte. Une question d’urbanité.

Publicités

décembre 22, 2008. Étiquettes : , , , , . Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :