Le triangle infernal

New York City s’est comportée ces dernières années en ville vertueuse en matière de mobilité urbaine si on croit ce rapport qui vient de paraître (pdf Sustainable Streets Index 2008) et dont sont extraits les deux images qui suivent.

Sustainable Streets Index 2008

Sustainable Streets Index 2008

stat_nyc_21
Entre 2003 et 2007, New York City a vu arriver 200.000 nouveaux emplois et 130.000 résidents. Pourtant, durant cette période la circulation automobile a baissé de 1,6%. Toute la croissance des déplacements s’est faite sur le transport public, soit 8,8% d’augmentation de pratique des bus et métros, sans compter une hausse de 70% de la pratique cycliste (New York City Grew, but Traffic Didn’t).

New York Times

Source : New York Times

Rien que du bonheur, du civisme, du bienfait pour l’économie et du « durable » ?
Eh bien non ! car le résultat est un déficit de 1,2 milliard de dollar pour l’opérateur new yorkais MTA (MetropolitanTransit Autorothy) et le double de ce montant en 2009 pour une remise à niveau d’un réseau longtemps délaissé. Qui paie ? La question est cruciale et déchire les gouvernants de la ville. Logiquement, il faudrait faire payer l’usager – nous sommes aux Etats-Unis. Cela équivaudrait à une augmentation de 25% des tarifs des transports publics urbains. En contrepartie, argumente une commission des transports, le risque est de perdre le bénéfice du rééquilibrage auto-transports publics (Kheel Planners: MTA Austerity a Recipe for Gridlock Hell). 30.000 voitures retrouveraient le chemin des rues congestionnées, réduisant la vitesse moyenne déjà basse encore de 4%. Par ailleurs, la commission prédit une chute de 6% de la fréquentation du métro et de 4% du bus.
Dilemne ! Soit, on décourage les voyageurs de bonne volonté qui acceptent déjà un service déficient des transports publics et on en rajoute dans la congestion automobile. Soit, comme le préconisent certains, on fait supporter à l’automobiliste tout ou partie du coût et on enfonce un peu plus la filière automobile américaine déjà au bord de la catastrophe. Autre issue, proposé par l’ancien patron du MTA, on fait supporter aux employeurs de la région une taxe de mobilité de 0,3% sur les salaires qui s’assimile aux versements transport qui nous sont familiers en France.
Cris d’orfraies des automobilistes qui s’insurgent de supporter les coûts de modes de transports qu’ils n’utilisent pas. La réponse du berger à la bergère, c’est : « Les automobilistes bénéficient de subventions masquées des transports publics. En effet, la pratique de la voiture et des parkings n’est possible que parce qu’une partie des automobilistes migrent vers le transport public. Autrement, les rues seraient totalement congestionnées et la circulation des voitures et des bus seraient paralysées. » (Thompson: Car Commuters Should Pay Their Fair Share)

Ce triangle infernal du financement – les usagers du transport publics qui participent d’une mobilité libre et durable, au contraire des automobilistes dont beaucoup n’ont d’ailleurs pas d’autres choix, et les employeurs, donc indirectement tous les salariés (de la région et pas seulement de la ville) – pose les enjeux au niveau de la société, donc au niveau politique. Les choix qui sont ceux des New Yorkais sont aussi ceux d’autres pays. Il ne s’agit pas de diaboliser les automobilistes qui héritent eux aussi d’ailleurs d’un service dégradé, mais de savoir quelle mobilité les gouvernants entendent permettre à leurs citoyen-citadins-voyageur. Le choix des financements est alors crucial. A une autre échelle, nous sommes en France face à des enjeux similaires.

Publicités

décembre 17, 2008. Étiquettes : , , , , . Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :