L’iPhone, place de marché servicielle

Plus de 200.000 iPhones vendus depuis juillet 2008 (l’express.fr), plus de 5000 widgets accessibles avec un prix moyen de $2,80 (radar.oreilly), plus de 200 millions d’applications téléchargées sur la boutique « iStore » (paperblog)… L’iPhone confirme la solvabilité de l’Internet mobile. Pourant, cela reste encore l’affaire d’une minorité, des professionnels et des jeunes (L’iPhone n’a pas sauvé l’internet mobile). Lors de la conférence MobileMonday Paris, au milieu des points de vue (compte-rendus des interventions ici), trois axes ont été développés :

– De la culture : L’iPhone consacre une rupture de la culture du travail. Entreprise-facile.com est un site Internet spécialement conçu pour un usage sur iPhone. Le bureau de travail devient le mobile : on règle ses factures, on trie ses tâches, on partage des informations … Le nomade s’éloigne des lieux de base (le lieu de travail et le domicile) pour intégrer avec cette plate-forme des « lieux entre », des « sas numériques » en quelque sorte.

– Des usages : avec l’iPhone, le web est dans la poche, pour Thomas Sarlandie, directeur Développement & Innovation chez Backelite. L’usager surfe tout en se déplaçant. Dans un objet sur soi, les frontières entre les sphères de vie (privées, publiques, professionnelles) sont poroses et celles qui séparent les jalons du parcours sont tombées. La maîtrise de l’outil et l’intelligence de navigation sont là pour les distinguer. L’iPhone signe la personnalisation de l’objet et l’autonomisation des pratiques.

Techcrunch - Ouriel Ohayon

Techcrunch - Ouriel Ohayon

– Du modèle économique : Cyril Guilleminot, directeur France de Gameloft, met en évidence la transformation des standards de distribution avec l’ouverture de l’iStore. En permettant aux usagers de noter les applications par un système d’étoiles, le modèle intègre le partage. Le monopole de l’opérateur prend fin : de mulitples acteurs participent du modèle économique. La réussite de l’objet masque une place de marché, l’App Store est un lieu d’échanges d’information, de produits et de services entre des clients et des fournisseurs, dont la réussite subite étonna même Steve Jobs (IPhone Software Sales Take Off: Apple’s Jobs).

L’iPhone laisse imaginer le futur du mobile : un agrégateur de services divers et variés, une « fenêtre » sur le monde de la connectivité et du Web (Transnets – Les 6500 prochains jours du web)… Les usagers sont prêts.

Une « dernière minute » qui confirme « l’intelligence » de l’outil, la recherche nomade se fait à la voix ! Posez votre question à l’iPhone, Google répond : « How tall is Mount Everest? » The sound is converted to a digital file and sent to Google’s servers, which try to determine the words spoken and pass them along to the Google search engine.

Advertisements

novembre 14, 2008. Étiquettes : , , , , , , , . Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :