Better Place ouvre une boîte de Pandore

Pour ceux qui n’ont pas suivi le début de l’histoire, Better Place est une initiative de réseaux de voitures électriques repérée il y a juste un an (L’écologie, c’est la voiture en réseau). L’innovation vise à résoudre un obstacle majeur à cette technique, l’autonomie limitée de l’énergie électrique nomade. L’idée, géniale et bête comme choux, est de donner les moyens de recharger les batteries partout (à partir d’un système propriétaire) et de les remplacer si l’abonné n’a pas le temps de recharger. On oublie le temps de rechargement qui constituait un blocage irrémédiable depuis la naissance du concept de voiture électrique. L’idée est suffisamment séduisante pour que Renault-Nissan y succombe en début d’année 2008 et annonce l’exploitation de cette technique d’abord en Israël dont la configuration géographique et la dépendance pétrolière encouragent ce type de réseau, puis dans d’autres petits pays. Prenant exemple, Daimler s’est rapproché du grand producteur d’électricité allemand pour annoncer également un réseau de recharge électrique. Better Project annonce par ailleurs une levée de fonds pour mettre en place ce système en Australie (WSJ.com – Electric Cars Setting Out for Australia).
Dans ce projet Better Place, la célébration de la voiture électrique et de ses impacts écologiques (qu’il reste à évaluer) masque deux points au moins aussi important, sinon plus. Le premier relève du changement dans le mode de consommation. Pour le fondateur, Shai Agassi, issu du monde des technologies (ex n° 2 de SAP), le point d’entrée à l’origine était le modèle de la carte téléphonique. L’abonné automobiliste est débité de sa consommation de batterie par unité de temps comme le sont les cartes des opérateurs (l’opérateur reste propriétaire de la batterie). Cela change tout. On n’achète plus un objet, mais un service, un service qui peut aller assez loin puisque l’opérateur contrôle son réseau, sait ce qui se passe sur ce réseau, qui charge, où, quand, etc. et se donne via AutOS (pour operating system, système d’exploitation) la capacité de dialoguer avec son abonné (Shai Agassi’s Audacious Plan to Put Electric Cars on the Road).

Cela change le rapport à la voiture et au déplacement. L’automobiliste achètera du temps de parcours. Il aura une mesure précise de ce coût, même si ce coût sera peut-être moins onéreux que du pétrole (difficile à dire dans ces périodes de volatilité des cours du pétrole). Il aura en tout état de cause les moyens d’être plus attentif à sa consommation. Dans le sillage de cette transformation, on entrevoit quelque chose de l’ordre du démembrement de la voiture : d’un côté l’achat de l’auto, de l’autre l’abonnement au carburant… et demain ? un abonnement pour les pièces détachées ? un autre pour les unités de consommation média et services dans la voiture ? C’est en tout cas des questions que doivent se poser les constructeurs, les pétroliers et les réseaux de services.
La seconde révolution de Better Place tient dans la notion de réseau constitutive de l’offre. L’abonné se voit garantir une accessibilité universelle à une recharge ou à une batterie chargée dans deux maillages respectifs (la recharge et la permutation) qu’il reste à définir, mais qui seront denses par définition. On ne sait ce que seront ces maillages mais il seront forcément structurants de la mobilité déplacement. On peut imaginer que les stations soient aussi des espaces de covoiturage, de voiture en partage, de vélos pourquoi pas, ou encore de transports à la demande, voire de plate-forme intermodale avec les transports publics. On peut encore imaginer d’autres pistes plus ambitieuses. Better Place ouvre une boîte de Pandore.

Publicités

octobre 29, 2008. Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :