Le temps aiku

« Le Journal du Dimanche réfléchit à une sortie le samedi« . Quand je lis cela, j’imagine Raymond Devos faisant tordre de rire une salle sur l’absurde du propos d’un samedi le dimanche, et (imaginez sa grosse voix tonitruante) : ET MOI, SI ÇA ME DIT DE METTRE LE DIMANCHE SAMEDI, et pourquoi pas le Journal du Samedi paraissant le Dimanche etc. En tout cas, Les Echos n’ont ni ce sens du ridicule et encore moins celui de l’humour. C’est juste une entrée en matière pour parler du temps. Non pas du temps qu’il fait mais du temps qu’on tord. Après tout, on s’appelle Chronos. Alors prenons le temps de parler du temps, de celui qu’on manipule, de celui qui nous manque et surtout de celui qu’on contracte. Je veux parler du temps aïku. J’ai laissé un billet de Francis Pisani sur Transnets sur les Twiteromans mûrir dans un coin de mon bureau. Il y parle de ces romans qui se brodent au Japon au fil du temps et des trajets en transports publics à coup de SMS. Très japonais (à propos, lisez Les Japonais de Karyn Poupée et leur rapport au temps, dingue !) mais les Américains s’y collent aussi. J’en ferai un billet quand j’aurai le temps, me disais-je. Voilà que ce temps arrive, sur un parcours TGV Lille-Paris. Il me reste dix minutes pour finir mon billet. Ce n’est pas un Twitterblog, mais c’est tout comme.
Twitter, vous connaissez ? C’est un message au format du SMS qui change la nature du temps. Le twitterman est un blogueur du quotidien. Il blogue à la volée ce qui lui passe par la tête. Où il est… L’avoinée du patron… L’annonce du cinéma dans la rue…  Une idée chipée au fil d’un regard… Ou plus simplement un rancard pour un déjeuner lancé à la foule des suiveurs. Il y aura bien un qui viendra casser une croute avec moi. Donc une ou plusieurs communautés partagent leur quotiden sur ces mircroblog. Adam Greenfield appelle cela le Big Now (une longue vidéo 25′, mais franchement elle mérite le temps que vous y passez, The big Now est vers la fin). On sait ce qui se passe à l’instant dans plusieurs parties de la ville au fil des twitters qui maillent la cité. Le réseau est séparé ensemble en même temps et relié par le fil du temps et des mobiles. Quand je vous disais que le temps c’est tordu ! En tout cas, c’est trop court pour aller plus loin. Déjà mes voisins de trains remballent leur sudoku, arment leur valise, rehaussent le col des impers et font la queue vers la porte de sortie… un billet aiku pour le plaisir. Ciao, c’est aiku pour à bientôt.

The Average Day by Mr Jones watches, via TrendsNow

Illustration : The Average Day by Mr Jones watches, via TrendsNow

Illustration : The Average Day by Mr Jones watches, via TrendsNow
Sur la montre, les chiffres laissent place à un planning d’une journée type, présenté par plages d’activités, un aboutissement logique de la maîtrise personnelle du temps.

Publicités

octobre 3, 2008. Étiquettes : , . Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :