Cette obscure clarté qui tombe des étoiles…

La SNCF n’en est pas à son premier paradoxe. Sa branche TGV nous a longtemps vendu un autre oxymore (souvenez-vous-vous de Corneille : « cette obscure clarté… ») qui frise l’absurdité et dont l’intelligence est le comble, parce que c’est vraiment ce qu’attendent les voyageurs. On a encore en tête la drôle de promesse « Prenez le temps d’aller vite ». Pourtant, toute la contradiction de nos comportements est dans la formule juste : On veut avoir le temps d’avoir du temps et faire en même temps mille choses à la fois. Donc la SNCF se contente de nous offrir un mirroir.
L’oxymore tel que le formule Libération ce jour est aussi savoureux : « La SNCF veut ‘afficher clairement’ des tarifs compliqués« . C’est aussi le reflet d’une réalité. Cette complexité que gère la SNCF est aussi celle des tarifs des compagnies aériennes. Elle est bien la rançon d’une nouvelle place de marché qui cherche à accorder au mieux l’offre et la demande et à remplir au mieux les trains et les avions. Cette complexité est aussi le mirroir de nos organisations du temps qui oscillent en permance entre programmation et opportunisme. L’hôtellerie et même la publicité en ligne sont familières aussi de cette technique de ‘yield management’ ou de ‘revenue management’, terme que les acteurs préfèrent aujourd’hui (Le « revenue management », la clef secrète de l’aérien) : « chez Air France-KLM, ils sont plusieurs centaines, en deux services, ‘pricing’ d’un côté et revenue management de l’autre, et spécialisés par axes ». Plus les réseaux sont complexes et denses et plus ce travail est  sophistiqué. Tout cela en effet n’empêche pas la clarté, mais la tâche est rude.

Advertisements

septembre 18, 2008. Étiquettes : , , , . Chronos.

One Comment

  1. thierry Beauclair replied:

    Bonjour et merci de donner acces à une partie de vos réflexions sur ce sujet si important pour nous tous et pourtant abandonné à un cercle relativement fermé.

    Votre article met en évidence la science de la complexité qui se développe dans bon nombre de domaines aujourd’hui.
    Cette logique finit par rendre notre monde tres compliqué. trop compliqué ! Et chacun dans son coin cache ses petites incompétences quotidiennes et fait avec. La sophistication de nos systèmes est en train d’exclure une partie grandissante de la population et donne du pouvoir aux besogneux de la souris pendant que ceux qui pourraient être porteur de sens usent leur temps à démêler l’écheveau technique pour simplement vivre. Cette débauche de traquenards et balivernes dans lesquels nos marketeux énervés nous enserrent n’enrichit pas la société; elle la perd comme l’a fait « compère renard » avec Pinochio !
    La vrai modernité s’est la simplicité qui est fille de l’honnêteté
    Etre un honnête homme dans un monde simple ; c’est ce que l’on peut souhaiter à nos enfants.
    La mobilité, c’est la rencontre. Que ce ne soit plus avec des margoulins!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :