Des opérateurs de mobilité inattendus

Le bus qu’Ikea a mis en place à New York est utilisé indifféremment par ceux qui vont visiter l’enseigne et ceux qui se rendent à leur boulot, gratuitement dans les deux cas : « Nous sommes ravis d’emmener des clients à notre magasin, mais si les gens ne viennent pas chez nous, ce n’est pas un problème. » La belle philosophie vaut une bonne communication au moment où le pétrole augmente tellement qu’il renvoie les Américains à des abîmes de perplexité que traduisent cruellement le cartoon (It’s (Not) Funny Because It’s True) ou la chute du kilométrage parcourus aux USA en auto depuis la création des statistiques (The end of an era. U.S. driving declines). JCDecaux, du côté média, avec Vélib’ avait inventé le service urbain public de mobilité, Ikea fait une variante, du côté annonceur. Qui s’en plaindra ? pas le voyageur dans tous les cas.

Advertisements

juillet 9, 2008. Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :