Citysense, des services contre des traces

Les traces réinventent le quotidien, racontait un récent Théma Chronos. L’histoire des traces et de leurs services afférents se poursuit et s’amplifie. Imaginez que vous fassiez le même trajet chaque jour et que, aujourd’hui, votre itinéraire est saturé. Vous l’ignorez, mais votre réveil, lui, le sait. Il en tient compte et estime que votre trajet vous prendra 8 minutes de moins. Alors, au lieu de vous réveiller à 7h30, il sonnera à 7h38. La société Sense Networks lance Citysense, application fonctionnelle sur BlackBerry, qui mesure le taux d’occupation de la ville et de ses moyens de transport (O’REILLY RADAR – Citysense: Lets You Know What Everybody’s Doing) à partir des traces fournies délibérément par les usagers en échange du service (Citysense : le pouls de la ville).

L’intelligence du système est de se fier aux données individuelles et de les agréger par la suite. Citysense fonctionne à partir de la plateforme Macrosense (capable de collecter, d’agréger et d’analyser les données de localisation des individus en respectant leur anonymat). L’outil propose une approche de la ville que l’application Dash (Dash, le twitter de l’auto) met déjà en œuvre pour les communautés d’automobilistes. Cette approche repose sur les analyses des flux. Déjà dans La Ville invisible (1998), Bruno Latour soutenait la nécessité d’un regard cinétique de la ville :

Le visible ne réside jamais ni dans une image isolée ni dans quelque chose d’extérieur aux images, mais dans un montage d’images, une transformée d’images, un cheminement à travers des vues différentes, un parcours, une mise en forme, une mise en relation.

La maîtrise du quotidien, c’est le coup d’avance, c’est le prédictif, donc l’anticipation du mouvement qu’on ne peut entreprendre que par les traces compilées… et volontaires. Prenez le temps … d’aller lentement.

Publicités

juillet 1, 2008. Étiquettes : . 5e Ecran, Chronos, Flux, Mobilité, Navigation.

One Comment

  1. Vous êtes capteur, donnée et exploitant « replied:

    […] des individus mobiles connectés au réseau téléphonique pour mesurer l’état du trafic (Citysense, des services contre des traces), réservant à ceux qui contribuent les résultats collectifs. La cartographie se construit de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :