Je twitte, donc je suis

Le brouillard se dissipe (un peu) sur Twitter avec l’émergence du phénomène, la génération de clones twitterlike et une esquisse de valorisation (à 100 millions de dollars quand même) et laisse apparaître l’outil le plus intéressant créé depuis la messagerie instantanée. Au passage, un point statistique fournit tous les détails d’une communauté à peine balbutiante dans le monde (la barre des deux millions d’usagers vient juste d’être franchie) et en France (moins de 5000 usagers !) mais dessinant une courbe de croissance éloquente.

Twitter offre avant tout un concentré d’informations en mouvement, diverses et variées mais triées sur le volet (On a les moyens de se constituer sa propre petite AFP). Une communication inédite s’instaure, légère (son symbole est un oiseau gazouillant), éphémère et durable, instantanément créée et instantanément remplacée, adaptée au néo-nomade. Hyperagile, le leader du twitt devient lui-même une plate-forme d’informations ouverte et spontanée (le Twitter de la ligne 13 du métro parisien par exemple). Et si Twitter attire les citadins, les grands groupes, services, média ou autres ne veulent pas rater le train. Les pompiers de Los Angeles twittent tous les incidents tandis que M&Ms fait sa pub ou que le transporteur public de San Francisco en fait un outil de transparence de ses services (Twitter à l’usage de la ville et ici). Twitter n’est ni le nouveau Facebook, ni le nouveau NetVibes, il est plus malin encore.

Succincts, les twitts en disent aujourd’hui beaucoup des interactions sociales nouvelle génération, il en disent aussi beaucoup sur notre difficulté à équilibrer le « social » et le chronophage (avec 900 « followers » comment ne pas être noyé sous les twitts – “I just don’t have time to Twitter. I have to work”, mais surtout, il surfe sur la vague de ‘l’egocasting », je twitte, donc je suis. Bref, twitter, c’est une autre façon d’exister dans un monde où les liens, même furtifs, ont un sens.

Publicités

juin 30, 2008. Chronos.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :