Vélo + marche = shopping agile ?

Sur le site du Club des Villes Cyclables, une vidéo de Serge Morin, maire adjoint de Lorient, s’interroge sur les compatibilités des modes de déplacements. « Le cycliste est un piéton véloce » illustre la fluidité des déplacements quotidiens de piétons et cyclistes dans la ville automobile. Un des enjeux est l’accessibilité des centres-villes. Ces coexistences intelligentes garantissent aussi un flux commercial aux enseignes locales.
Vélobuc tord le cou à une idée reçue qui consiste à dire que « faire ses courses n’est possible qu’en voiture » en proposant une série d’équipements pour vélo.
En 2002 (déjà !) Frédéric Héran insistait sur cette capacité du cycliste à devenir piéton pour consommer plus facilement : « A chaque visite, un automobiliste dépense plus qu’un cycliste parce qu’il doit rentabiliser son déplacement » ; ce que confirme Velo-Cité : En moyenne, les cyclistes sont de meilleurs clients des commerces de centre ville que les automobilistes : ils achètent 30% de moins par visite, mais viennent deux fois plus souvent.
En Asie, certains modèles de vélos sont même spécialement adaptés la pratique du shopping !

carrybike.png

Advertisements

février 13, 2008. Chronos, Urbanité, Vélo.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :