La mobilité en général trouvera ses solutions dans la mobilité de travail

Le rapport émis par l’Institut pour la Ville en Mouvement souligne la préoccupation grandissante pour les questions de mobilité au sein des entreprises sondées. A la question des difficultés ressenties par le personnel d’entreprise, celles liées aux déplacements pointent en première place (91% des répondants), suivies de celles liées au logement qui leur sont afférentes (87%). Pour les salariés, les entreprises sont clairement concernées par la question du transport (ils sont seulement 7% à s’opposer à cette idée).

Pourquoi est-ce si important ? Parce que les mobilités d’entreprise, souligne Eric Le Breton, sociologue (télécharger le pdf sur le même lien), sont intimement liées à ce qu’il appelle le péri-travail, c’est à dire les enjeux quotidiens d’organisation du temps.

Pourtant la mise en place de solutions nouvelles de déplacements – tout autant que les services de la vie quotidienne – stagnent. Le covoiturage ne représente que 9% des actions menées, les démarches auprès des gestionnaires de transports collectifs, 5%, le « ramassage » d’entreprise seulement 2%…

Au final, le retentissement de cette mobilité d’entreprise mal gérée est global. Il entraîne une stagnation, voire une baisse des déplacements. Sandrine Wenglenski le rappelait déjà dans Villes & Transport (26/12) : « le nombre moyen de déplacement effectués quotidiennement (…) qui est généralement stable (4 par jour ouvré et par personne active en moyenne) est désormais à la baisse à Paris ». Non pas qu’une baisse des déplacements soit condamnable, en revanche cette immobilité forcée dénote une absence de réflexions et donc de solutions.

Où faudra-t-il placer l’effort pour endiguer un tel phénomène ? Là encore la réponse est globale. Elle réside dans les solutions intelligentes de déplacements (le covoiturage, l’autopartage, les vélo libre service ou les embryons de transport à la demande intégrés aux PDE) et dans l’émergence d’une nouvelle économie de services de la vie quotidienne. Les entreprises ont clairement une responsabilité dans la mise en place de ces nouvelles solutions. N’oublions pas que la majeure partie du temps de vie éveillé des salariés à temps plein est directement ou indirectement dédiée à l’entreprise.

Publicités

janvier 9, 2008. Chronos, Cinétique, Mobilité, Productivité, Quotidien, Rythmes urbains.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :