Faire à la fois du service et du réseau

Selon The Herald Tribune (Mobile phone operators merging networks) T-Mobile UK et 3UK sont sur le point de partager leurs réseaux 3G. Ce sera vraisemblablement (toujours au Royaume-Uni) bientôt le choix d’Orange et de Vodafone. L’article ironise sur une fusion fictive des services de livraison d’ingrédients pour MacDonald et Burger King qui en partageraient alors les coûts, mais le résultat est là : les fruits de cette initiative sont financiers (1 milliard de £ d’économie pour chaque opérateur sur une décennie) et aussi d’ordre serviciel puisqu’ils offriront un champ d’application élargi aux services mobiles. Ces partages fondent des réseaux intelligents, élargissant considérablement l’interopérabilité des services proposés par les opérateurs.

D’autres réseaux sont capables de se combiner. Lorsque le réseau Zipcar fusionne avec celui de Flexcar, les membres des deux firmes bénéficient d’une carte d’accès et d’une assurance universelle, aux deux réseaux qui n’en forment plus qu’un !… A l’identique, le vélo en libre-service en appelle à une synchronisation intelligente avec les réseaux de transports collectifs (Voir le Thema VLS). Comme le rappellait Gilles Vesco dans Villes&Vélo (10/07) : « il faut faire à la fois du vélo et du réseau ».

Publicités

janvier 7, 2008. Adressage, Always on, Chronos, Continuité, Média, Mobile, Mobilité, Suite servicielle.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :