L’urgence de navigations plus intelligentes

On se souvient de l’accident du car polonais traversant l’Isère en juillet dernier (26 morts…). Ignorant la pente meurtrière, le coupable inattendu était le GPS certifiant cet itinéraire comme le plus rapide. Il était aussi très dangereux et interdit à ce véhicule, détail fatal qui manquait à la base d’information. Ces accidents, liés à une confiance aveugle à l’itinéraire recommandé via GPS, se multiplient au Royaume-Uni, souligne le NY Times. Nombre de camions sont guidés dans des villages où ils se retrouvent coincés.

Le GPS n’a que l’intelligence dont le dotent ses sources. L’intelligence des appareils de navigation est à la mesure de l’importance et de la qualité des sources d’information qui l’alimentent, soulevant au passage la question de la confiance qui peut être faite de ces sources. En tout état de cause, la carte appelle des enrichissements, beaucoup d’enrichissements, trop pour un seul intervenant. L’idée s’installe que les usagers peuvent eux aussi être des sources d’informations par les cartes où s’affichent des itinéraires modifiés et partagés (exemple sur le blog de Francis Pisani) et échangées au sein de communautés d’utilisateurs. Cette idée en masque une autre au moins aussi importante : l’information sera hyperlocale et en temps réel (The Rise Of Hyperlocal Information. Voir aussi « Révéler l’hyperlocal » d’Hubert Guillaud). En matière de mobilité, la combinaison de ces deux constats s’illustre par le service Dash, destiné aux automobilistes aux Etats-Unis ou par le service position GPS ou encore par le projet de GPS collaboratif de Senda.
Le degré de réappropriation des systèmes GPS par les usagers vient sanctionner l’intelligence de ces appareils de navigation qui se juxtaposent à la mémoire humaine, comme l’explique Fabien Girardin à travers l’étude menée sur les taxis de Barcelone.
Ces services sont pour l’heure fortement concentrés sur l’automobiliste. Il reste à consolider ces intelligences et à les étendre à l’ensemble du complexe de mobilité, impliquant tous les modes.

Publicités

décembre 17, 2007. cartographie, Chronos, géolocalisation, Navigation.

One Comment

  1. Dash, qui s’y colle en France ? « replied:

    […] mash-up du quotidien), Dash sera une des prochaines évolutions de la voiture autrement (voir aussi L’urgence de navigations plus intelligentes ou encore Quand l’intelligence viendra aux voitures. Bref, chez Chronos c’est une […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :