Lire ses lignes

image-27.png Entre deux stations de métro, comment se conjugue le parcours optimal ? Temps de parcours, correspondances, rencontres, ambiance… déterminent les préférences de chacun. L’interface de « Trom »  (métro en verlan) est simple (perfectible et extensible) : les points de départ et de destination sont sur une carte étendue de Paris (GoogleMaps, indeed !) et non sur un plan des lignes RATP ! Les parcours possibles en métro se dessinent en couleurs sur le plan de la ville. Le génie est dans la manipulation très aisée des points qui donne envie de tester toutes combinaisons. Les résultats des combinaisons possibles incluent les temps de marche à pied. L’idée est différente, mais on retrouve cette nécessité de cartographier le temps de parcours percue dans l’anamorphose de la carte du Tube londonien. Cela suggère d’autres pistes : Pourquoi ne pas faire des panneaux publics multitouch de ce type de service ? Pourquoi ne pas y intégrer des solutions multimodales et alternatives ? Pourquoi ne pas y intégrer une empreinte écologique en même temps que les performance de l’itinéraire ? etc.

Via Loïc Haÿ

Advertisements

novembre 16, 2007. API (Agrégation Personnalisée de l'Info), cartographie, Chronos, Hubs.

Laisser un commentaire

Be the first to comment!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback URI

%d blogueurs aiment cette page :